Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog

Bienvenue à tous

Vous trouverez sur le blog suivant mon humeur, mes coups de coeur ou des informations simplement  qu'il me semble Important de vous faire partager.
C'est aussi un  espace et un  lieu d'echanges où Vos Réflexions et Commentaires SONT Bienvenus.

Merci à Vous Tous.

Recherche

Archives

Liens utiles

Le Site institutionnel du Conseil Général: www.lotetgaronne.fr

Le site d'un autre regard sur Astaffort : www.astaffort.eu

Le site d'Astaffort: www.astaffort.com

Le site du Brulhois: www.brulhois.fr

28 février 2013 4 28 /02 /février /2013 21:54

Après la soirée précédente sur les gaz de schiste nous avons proposé aux élus et aux personnes intéressées du canton une soirée thématique sur la Sécurité au sens large puisqu’elle associait  la problématique des inondations avec une présentation du Sevice Départemental d’ Incendie et de Secours et la Gendarmerie pour la sécurité des personnes et des biens. Ces soirées ouvertes à l’information et à la discussion permettent de garder le contact entre  les élus et la population dans une forme de “démocratie participative”.

logo_SDIS47.jpgLa présentation du traitement des inondations,faite par le commandant Eric Domenceaud de la Direction départementale nous a permis de bien faire la différence entre les crues de plaine et les crues torrentielles,d’en évaluer la dangerosité .Les crues de plaine qui réunissent la fonte des neiges Pyrénéennes et la conjonction des rivières du Massif Central et du Bassin Aquitain peuvent être à répétition dans une période relativement courte .L’importance du cumul de neige cette année nous force à être encore plus vigilants. La mission des différents services a été précisée ,il faut surtout mettre en avant la coordination indispensable entre les communes et le SDIS car il est nécessaire que chacun sache ce qu’il faut faire avant que n’advienne l’inondation en elle-même. Ainsi ,comme l’a précisé  par la suite  le colonel Xavier Pergaud chaque commune doit être dotée d’un Plan Communal de Sauvegarde et une cellule de crise ,centre opérationnel départemental, est mise en place par le Préfet .Cette “articulation” entre la ou les communes concernées et les Services Départementaux est capitale. Un officier de liaison est en  contact en permanence avec le Maire de la commune. Les moyens terrestres et nautiques  nous ont aussi été commentés. S’ajoutent  les moyens aériens dépendant,eux,du Ministère de l’ Intérieur.

Les pompiers assurent notre sécurité ,parfois dans des circonstances très difficiles ,notamment lors des crues torrentielles, souvent au péril de leur vie. lls prennent en compte le sauvetage des personnes et des animaux,luttent contre les incendies qui peuvent se déclencher en temps d’inondation par la rupture de canalisations et tuyauteries,ils luttent contre la pollution engendrée par l’inondation,ils pompent l’eau indésirable dans les habitations et peuvent fournir une aide au “retour à la normale”mais ils ne sont pas là pour” faire le ménage “  ou passer la raclette pour éliminer la boue ,ni pour transporter le citoyen lambda  à son lieu de travail sur  la terre ferme! Leur priorité est la sauvegarde des personnes ,notamment les plus vulnérables. Néanmoins il convient ,si on le peut,d’éloigner les personnes vulnérables avant que l’inondation ne se déclenche. C’est possible puisqu’il y a des seuils de vigilance. Il faudrait,de toutes façons,éviter que des personnes vulnérables (paralysées,insulinodépendantes etc....) demeurent dans des zones isolées. Nos pompiers ne peuvent tout faire ni agir sur plusieurs fronts en même temps ,ce que ne comprennent pas toujours les riverains des zones inondées. Un accident sur l’autoroute ou ailleurs ,un incendie ou toute autre catastrophe peuvent se produire et il faut des réserves disponibles pour ces sinistres.

Soyons cependant rassurés,les pompiers veillent sur nos vies et nous les en remercions.

Logo_Gendarmerie_Nationale_Francaise.jpgLa Gendarmerie également sauvegarde les personnes et les biens : le commandant Christophe Popot chef d’escadron de la compagnie de gendarmerie d’ Agen est à la tête d’une centaine de gendarmes pour 69 communes. Ses conseils ont été précieux et de bon sens .Il nous a rappelé quelques règles de solidarité entre voisins ,lors des absences des uns ou des autres ,à l’attention qu’il faut porter aux faits inhabituels,aux voitures suspectes...Tout élément peut servir la gendarmerie dans ses enquêtes sur des cambriolages ,par exemple. Ne pas hésiter à composer le 17 ou à envoyer un courriel de notification à la gendarmerie. Le commandant a mis les élus et la population en garde d’escroqueries (après une  simulation d’accident :rétroviseurs endommagés  que l’on fait payer immédiatement à une personne âgée ou vulnérable,seule,bien sûr!),cambriolages durant les vacances -un conseil :signaler son départ à la gendarmerie- et surtout en cas de cambriolage ne touchez à rien ,les traces ADN sont précieuses et déterminantes,ne les effacez pas,utilisez votre portable plutôt que le fixe.

En ce qui concerne la circulation automobile le commandant nous a présenté le système LAPI : Lecture Automatisée des Plaques d’ Immatriculation qui permet de lire les plaques où que le véhicule se trouve ,3 voitures sont pour le moment équipées :à Marmande, Villeneuve s/Lot et Agen .Elles vont se multiplier  et permettront de scanner des centaines de plaques d’immatriculation.

La sécurité c’est aussi la sanction du manquement au code de la route et il faut en passer par là pour responsabiliser quelques automobilistes.

Nantis de tous ces renseignements,rassurés que pompiers et gendarmes veillent sur nous en permanence,nous avons partagé avec eux et tous les participants le verre de l’amitié .

 

Repost 0
Published by Citoyen du Brulhois - dans Actions sur le canton
commenter cet article
10 février 2013 7 10 /02 /février /2013 19:05

Samedi 9 Février nous inaugurions, à l'invitation de Danièle Lamensans, Maire de Saint Sixte, les travaux de réhabilitation du batiment communal abritant la Mairie et le déplacement de la stèle du monument aux morts.

Voici le texte de mon discours où je représentais le Président du Conseil Général, Pierre Camani.

Monsieur le Sous- Préfet,

Monsieur le Représentant de l' Agglomération Agenaise,

Madame le Maire, Danièle LAMENSANS-GARIBALDI,

Mesdames et Messieurs les membres du Conseil municipal,

Mesdames et Messieurs,

Je voudrais tout d’abord excuser Pierre CAMANI, le Président du Conseil général. Retenu par des engagements pris antérieurement, il m’a fait le plaisir de le représenter aujourd’hui.

Je suis toujours très heureux lorsque les communes de notre département, de la plus rurale à la plus grande, investissent pour améliorer le cadre de vie de nos concitoyens et pour leur offrir des équipements de qualité comme le bâtiment que nous inaugurons aujourd’hui.

Ce soir, nous sommes réunis pour ce moment de convivialité. N’oublions pas toutefois qu’en coulisses il aura fallu énormément de temps, d’énergie et de persévérance pour que ce projet voie le jour. Qu’il me soit permis de vous féliciter, Madame le Maire, et à travers vous l’ensemble de votre conseil municipal, pour avoir conduit ce chantier à son terme.

Articuler les financements, lancer les consultations, choisir les artisans, trancher parmi les avis des uns et des autres n’est jamais chose facile.

 

Notre département compte 319 communes ; pour l’essentiel des bourgs et villages à taille humaine. En Lot-et-Garonne, les communes rurales forgent notre identité collective. Elles appartiennent à notre patrimoine commun, elles irriguent la vie sociale dans les territoires.

 

Au cœur du bourg, la mairie constitue un centre névralgique. C’est le symbole même du service public en milieu rural.

 

La mairie constitue un point de repère civique. Elle est aussi l’unité politique de base dans notre démocratie.

 

Quand tous les grands services publics de l’Etat ont disparu, le Maire, ses adjoints et son conseil municipal, eux, sont restés.

 

Les élus de proximité répondent quotidiennement, de jour comme de nuit, aux multiples sollicitations de leurs administrés. Ils exercent toutes sortes de missions de bons offices pour résoudre les litiges et pour apaiser les passions de la commune. Ils défendent avec conviction et pragmatisme les intérêts de leurs administrés.

 

Le Maire et tous les élus municipaux sont une pièce maîtresse du « vivre ensemble ».

 

Sans dynamisme communal il n’y a pas de dynamique départementale, et sans solidarité avec tous les territoires, y compris les plus ruraux, il n’y a pas de développement harmonieux possible.

C’est pourquoi, le Conseil général est, plus que jamais, déterminé à jouer auprès de vous le rôle de partenaire fidèle qui est aujourd’hui le sien.

Vous le savez, dès cette année, le Département a mis en œuvre ses nouveaux régimes d’aides aux collectivités. Un mot sur les enjeux car c’est de notre avenir commun dont il est question.



Les finances départementales sont à la peine comme le sont aujourd’hui celles de la plupart des collectivités publiques, mais tout spécialement celles des Conseils généraux, dont 80 % des dépenses sont désormais des dépenses obligatoires.

 

Par dépenses obligatoires, j’entends des dépenses sur lesquelles nous n’avons pas de prise, dont les décisions d’attribution ne dépendent pas de nous, essentiellement dans le domaine social. Des dépenses légitimes, utiles, parfaitement assumées, génératrices d’emplois (dans les maisons de retraite, dans les établissements spécialisés, dans les associations, par les contrats aidés…) mais des dépenses contraintes et fortement évolutives.

 

Nos recettes subissent la même pression  résultat de la suppression de la taxe professionnelle. Elles n’évoluent que très peu ! D’autant que nous avons fait le choix de ne pas augmenter les impôts en raison de la crise et des problèmes de pouvoir d’achat qu’elle engendre. L’heure est donc aux économies, à la gestion responsable des deniers publics, aux décisions courageuses et à l’inventivité.

 

Pour autant, nous n’avons pas voulu que les économies nécessaires empêchent la modernisation du Lot et Garonne et son développement.

Cette modernisation passe par les communes qui contribuent, au moyen de leurs investissements, à embellir le cadre de vie, à maintenir les services publics et à donner de l’activité aux entreprises locales, notamment dans le domaine des travaux publics.

Le 8 novembre 2012, l’Assemblée départementale a donc fixé des règles claires d’éligibilité qui donneront aux communes une meilleure compréhension des procédures départementales.

 

C’est tout le sens des nouvelles règles qui entreront en vigueur dès cette année :

  • Priorité au scolaire et à la jeunesse, parce qu’il y a là une cohérence avec la volonté du gouvernement de replacer l’école et l’éducation au cœur des priorités de l’action publique.

  • Prise en compte de l’urgence en termes de mise aux normes ou de sécurité car il nous faut être réactifs dès lors que se pose un problème de respect de la réglementation.  

  • Convergence avec la programmation DETR, dans un souci de bonne mobilisation des co-financements

  • Justice fiscale avec la mise en place d’un système de bonus au profit des territoires les moins riches, qui sont souvent ceux qui  assument des « charges de ruralité » (voirie, réseaux…). Nous créerons donc un indicateur qui permettra d’augmenter l’aide aux zones plus pauvres, le Coefficient de Solidarité.

  • Justice territoriale par la prise en compte des « charges de centralité » qui caractérisent les communes moyennes ou importantes (équipements sportifs, culturels, scolaires, petite enfance…)

  • Souci environnemental avec là encore un système de bonus pour les constructions économes en énergie.

  • Meilleure répartition du budget disponible, avec des assiettes subventionnables et des taux qui évolueront pour permettre la prise en compte d’un plus grand nombre de demandes.  

 

Enfin, à moyen terme, le Conseil général veillera à mettre en oeuvre un meilleur accompagnement technique des collectivités. Cette aide à l’ingénierie territoriale répond à un besoin bien réel des communes de Lot-et-Garonne. Le Conseil général s’adaptera pour y répondre.

 

Voilà en quelques mots notre feuille de route pour les mois et les années à venir. Plus que jamais, le Conseil général sera le promoteur d’une solidarité active, efficace et juste avec l’ensemble des territoires de notre département.

 

Contrairement à ce que proclament certains ici ou là, il n’y a pas de coupes, pas de désengagement, mais une gestion serrée, de l’innovation et de la justice dans nos décisions.

 

Chaque Lot-et-Garonnais doit pouvoir bénéficier des mêmes services. C’est ce que j’appelle l’exigence d’égalité.

Grâce à l’évolution de ses régimes d’aide, le Conseil général demeurera un acteur irremplaçable du dynamisme des territoires et de l’expression des solidarités de proximité.

Madame le Maire, à ce jour, plus de 75 600 euros ont été attribués par le Département à la commune de Saint-Sixte pour réaliser les investissements nécessaires à la réfection de cette mairie. Je n’oublie pas naturellement les travaux d’accessibilité avec l’équipement d’un ascenseur depuis la place de la Batellerie.

C’est une volonté forte du Conseil général de maintenir des taux d’intervention élevés. Sans cela, les communes éprouveraient les plus grandes difficultés pour faire aboutir leurs projets.

Je souhaite donc longue vie et bon vent à la mairie de Saint-Sixte réhabilitée.

 

C’est en agissant ainsi que nous continuerons à faire avancer les territoires qui ont besoin d’être soutenus. Madame le maire, le vôtre avance puisque de plus en plus de ménages s’installent à Saint-Sixte pour y fonder une famille et y réaliser leurs projets de vie.

Je vous remercie pour votre attention.



Repost 0
Published by Citoyen du Brulhois - dans Actions sur le canton
commenter cet article
12 janvier 2013 6 12 /01 /janvier /2013 09:23

UNE SUITE LOGIQUE...

Être opposé à l'exploration et à l'exploitation du gaz de schiste en proposant d'autres alternatives c'est être responsable . C'est ce qui découle de la démarche que nous avons entreprise ci-dessous et que ma suppléante Françoise Decloet vous explique.

Le mercredi 5 Décembre dernier le CG avec la commission Développement Durable avait invité des élus certes mais aussi le président et le trésorier de la fédération des CUMA 47 ,des exploitants agricoles, des membres de la commission DD ,des membres d’associations motivés par le sujet à découvrir la réalité du terrain sur la méthanisation chez nos voisins de Dordogne.

Unite-meta-copie-1.jpg

Pour nos lecteurs moins « branchés » quelques explications sur le sujet:

La méthanisation est un procédé biologique naturel qui valorise les matières organiques d’origine diverse : résidus de récolte, effluents d’élevage, boues d’épuration, résidus de processus industriels…La dégradation de ces matières organiques dans une cuve-digesteur en l’absence d’oxygène produit une énergie renouvelable ,le biogaz, et un résidu fertilisant, le « digestat ».Est ainsi reproduit le processus de la digestion animale. Procédé on ne peut plus naturel : je mange, je digère, je rejette le déchet ,entre temps j’ai produit de l’énergie !!!

Nos voisins Allemands sont bien plus en avance que nous puisque ce système est utilisé dans 5000 fermes allemandes contre une centaine pour le moment chez nous.

En Aquitaine le département de la Dordogne est en pointe et c’est pour cette raison que nous nous y sommes rendus., le matin à Marcillac St Quentin puis l’après-midi à St Pierre d’Eyraud , l’espace du car, mis à notre disposition par le CG, facilitant les échanges .

Le premier site visité rassemble trois exploitations bovines laitières qui valorisent leur lisier. Ce dernier a bien plus de nuisance olfactive que le digestat produit par l’unité de méthanisation qui, de ce fait, est bien mieux toléré dans cette zone touristique proche de Sarlat. En plus du lisier sont « digérées » d’autres substances :fumier, sorgho sucrier, poussières de tabac, farines animales et graisse provenant des producteurs de canards gras, nombreux dans le secteur, ainsi que les graisses de friture des ménages recueillies dans les déchetteries.

Le plan d’épandage du digestat s’étend sur 166 ha et dispense de l’amendement chimique. La chaleur récupérée sert à la fois à la combustion du méthaniseur, au chauffage des stabulations et des habitations environnantes. Les exploitations ont pu économiser jusqu’à 50% du coût de l’énergie La fourniture est de 160KW, l’investissement de 1 million500 d’euros a bénéficié de 45% d’aides publiques. C’est une CUMA qui a porté le projet et c’est un de ses membres qui nous en a commenté, avec passion, le fonctionnement, les intérêts et les limites et malgré le froid cinglant qui nous cisaillait les oreilles nous l’écoutions avidement ,tant l’exploration de « cet estomac mécanique » était intéressante!

 

La deuxième visite nous attendait à St Pierre d’Eyraud ainsi que le vice-président en charge de l’agriculture, de la forêt et de l’environnement et le vice-président en charge du développement économique, du tourisme et des politiques contractuelles, venus nous rejoindre.

Site tout récent de 350KW qui fonctionne depuis fin octobre 2012 porté également par une CUMA locale. Cette réalisation est plus ample que la précédente et a coûté 2 millions 500 avec 40% d’aides publiques.4 exploitations laitières sont impliquées dans le projet. Là les matières utilisées sans aucun lisier, vont du fumier, pommes, raisins, aux tomates en convention avec des conserveries, aux déchets des ménages : graisses et huiles de friteuses, aux déchets verts de la ville de Bergerac. Le plan d’épandage se déroule sur 500 Ha .

 

La journée DD a été bien remplie et nous étions dans le car satisfaits soit de notre découverte soit de l’approfondissement de nos connaissances et de la conviction que l’énergie dont nous avons tant besoin peut être générée de diverses manières.

La gestion des déchets ménagers ou des collectivités, verts, industriels etc.) peut aussi trouver une solution et on peut ainsi valoriser les sous-produits des entreprises dans ce procédé ; la logique territoriale liée forcément à ces réalisations ne peut qu’en être renforcée.

Ainsi les intérêts sont multiples et s’ajoutent à la production d’une énergie renouvelable qui peut être épurée pour produire du biométhane qu’on peut injecter dans le réseau de gaz naturel ou qui permet, lors de sa combustion, la production de chaleur et d’électricité revendue à EDF,revenu supplémentaire donc !

Un programme de soutien a été mis en place avec l’ADEME et la Région (Métaqtion) .Des aides sont cumulables :locales, régionales, nationales ou communautaires .

Essayons de penser l’avenir énergétique avec nos compétences et notre imagination !

Repost 0
Published by Citoyen du Brulhois - dans Actions sur le canton
commenter cet article
26 juillet 2012 4 26 /07 /juillet /2012 21:48

XCG_StSixte-copie-1.jpg

Mardi soir la salle des fêtes de Saint-Sixte accueillait un public venu nombreux à la présentation par Mme le Maire et son Conseil Municipal de l’aménagement de la traversée du bourg.

M.Soliveres pour la CAA et moi-même en compagnie de Françoise Decloet ma suppléante,  pour le CG participaient à cette rencontre et nous avons pu ,ainsi que les techniciens présents, répondre aux nombreuses questions suscitées par l’exposé des travaux. Mme Lammensan, Maire de Saint-Sixte,  a présenté le projet -mis à la mesure du financement possible de la commune - concernant en priorité la mise en sécurité de la traversée du bourg .J’ai mis l’accent sur l’intérêt certain des citoyens pour ce projet espéré depuis de longues années et M.Soliveres a mis en valeur le travail commun : CAA,CG et la Commune de Saint-Sixte ”tous nous avons réfléchi ensemble et c’est un partenariat efficace et constructif”.Le Diaporama du projet a été présenté aux participants et , s’’il est un chiffre à retenir,  c’est le nombre de véhicules qui traversent quotidiennement le bourg : 1114 véhicules  par jour dont 1026 “légers” et 88 poids -lourds ,ce qui fait 9% de poids-lourds et  prouve bien la nécessité de trouver une solution car cet axe est particulièrement emprunté.

La discussion a porté sur les aménagements prévus : écluses,feux-récompense qui passent au vert seulement si la vitesse indiquée est respectée,signalisation au sol,aménagement des trottoirs  pour les piétons,pour la circulation des vélos  ,  espaces annexes.,éclairage... Il faudra également une signalétique très forte et la présence de la gendarmerie pour faire respecter les consignes. Les remarques de tous les habitants ont été enregistrées,belle démonstration de démocratie participative. Certes il est bien difficile d’éliminer de notre horizon social “le chauffard” mais nous pouvons améliorer les conditions de traversée de ce bourg par ces aménagements qui forcent au civisme et dont le respect est l’affaire de tous. Je dois reconnaître que la commune étant limitrophe du Tarn-et-Garonne il faut mettre de la cohérence entre les départements au niveau des autorisations de circulation et nous nous y employons le plus possible.

Finalement grâce à la participation financière de la CAA :107929 euros,à celle du Conseil Général :283122 euros et de la commune 240238 euros subventionnés et qui se résument à 67000 en résiduel ,les habitants devraient pouvoir mieux vivre la circulation dans le bourg de Saint-Sixte et ne plus craindre pour la vie de leurs enfants notamment lorsqu’ils ont à le traverser. Les travaux initialement  sont prévus en deux tranches : 2013 et 2014 .

Ainsi on ralentira à Saint-Sixte et on pourra goûter la douceur de vivre dans ce petit village à l'entrée  du Lot-et-Garonne .

Repost 0
Published by Citoyen du Brulhois - dans Actions sur le canton
commenter cet article
1 juillet 2012 7 01 /07 /juillet /2012 22:20

Il y avait beaucoup d'émotion pour l'inauguration de la fin des travaux de réhabilitation du pont de Sauveterre Saint Denis. Voici le discours que j'ai prononcé pour la circonstance.

Madame la Députée,

Monsieur le Président du Conseil Général,

Monsieur le Maire, René BALAGUER,

Mesdames et Messieurs les élus,

Mesdames et Messieurs,

 

C'est toujours un moment de plaisir que d'inaugurer un ouvrage et qui plus est la restauration d'un ouvrage d'art que nous ont légué nos ancêtres.

Pont-de-Sauveterre.jpg

Qui y a t-il de plus" développement durable" que la pérennisation d'une infrastructure comme cet ouvrage? Il n'en reste plus que 2 du même type dans le Département. L'usure du temps avait mis sa survie en question.

La pile centrale, comme celle du  pont de Saint-Nicolas, victime des mêmes assauts de Garonne, et qu'il a fallu détruire pour des raisons de sécurité menaçait aussi le pont de Sauveterre.

Les études et investigations menées sous le contrôle de nos services techniques ont permis de lever ce doute et donné espoir de voir revivre pour longtemps encore ce fier vestige.

Il a dû, en plus, supporter la surcharge de trafic durant les travaux de reconstruction du nouveau pont de St Nicolas.

Mais la partie n'était pas gagnée car les câbles porteurs étaient à remplacer, technique difficile, coûteuse et périlleuse.

A partir de ce moment il a fallu, expliquer, rassurer et convaincre l'équipe municipale qui était porte- parole des Sauveterriennes et Sauveterriens inquiets alors que certains instillaient  le doute de la faisabilité ou de la volonté politique du Conseil Général à mettre en œuvre ces travaux...

Je tiens à remercier particulièrement nos services de l'effort pédagogique qu'ils ont accompli et qu'ils ont su apporter pour lever les craintes légitimes de l'équipe municipale.

Merci ,Monsieur le Maire, de n'avoir jamais mis en doute les arguments que nous vous avons présentés!

Merci, Monsieur le Président et Monsieur le Vice- Président en charge des infrastructures, d'avoir compris l’intérêt de sauvegarder un tel ouvrage!

Alors il y a des jours où l'on a pu tenir ses engagements et on peut le faire savoir sans oublier un instant que c'est l'affaire de tous, présents ou absents, qui se sont mobilisés pour une même cause.

Je voudrais leur dire: c'est votre pont, c'est notre pont, d'une rive à l'autre il est un symbole , sachons le préserver pour nos générations futures comme l'ont fait nos aïeux sans qui nous ne serions pas là pour faire la fête.

Bonne journée à vous tous et longue vie à Sauveterre!

Repost 0
Published by Citoyen du Brulhois - dans Actions sur le canton
commenter cet article
23 février 2012 4 23 /02 /février /2012 22:59

CDEN:Pour le grand public,c'est à dire le commun des mortels,ces 4 lettres ne signifient rien.J'étais dans cette ignorance avant d'en faire partie,nommée comme membre représentant les usagers en tant que" personnalité compétente dans le domaine économique,social,éducatif et culturel".Eh oui!Ne riez pas!L'Administration a parfois des titres si prétentieux qu'on oserait à peine accepter d'en faire partie! Pourtant j'ai accepté car l'Education Nationale au niveau de mon département et sur le plan national continue à m'intéresser.Quand on a été prof,on le reste toute sa vie !

Donc C veut dire :Conseil et D Départemental .Il se réunit plusieurs fois par an et notamment pour la présentation de la carte scolaire .La Directrice d'Académie(on dit ainsi maintenant ),le Préfet,le Président du Conseil Général représenté par son Vice-Président en charge de l'Education nous ont accueillis lundi 20 février,après le boycott de la dernière réunion(voir article précédent)du 15 Février.Le quorum était atteint,nous étions assez nombreux d'ailleurs :représentants des syndicats,des enseignants,inspecteurs,membres de la société civile ,DDEN,élus...

Sous les lustres de la République ,dans cette salle imposante de la Préfecture d'Agen nous avons débattu de l'avenir scolaire de nos enfants en Lot-et-Garonne. Aucun pouvoir décisionnel ,juste un conseil,un avis,le pouls du département,de ses enseignants,de ses maires ,de ses représentants...Un pouls qui battait fort aussi dehors au son des tambourins dans la manifestation où se mêlaient élèves et parents d'élèves ,enseignants et élus dont René Balaguer,maire de Sauveterre ,venu une fois de plus aux portes de la Préfecture pour tenter de sauver le poste de Sauveterre au sein du RPI(regroupement pédagogique intercommunal) ...et nous à l'intérieur ,à l'assaut de la forteresse académique ,essayant de prouver qu'on ne peut fermer une école pour un déficit de 4 élèves (Il y en a 96 et l'administration en réclame 100),que si l'on veut la mort de nos campagnes(où va le service public?),on n'a qu'à continuer ainsi.

Je suis donc intervenue ,avec d'autres ,en parlant de la désertification des campagnes,du peu de cas fait à la ruralité,du "couperet de la guillotine" qui tombait là sans vraiment tenir compte de ce que seraient les effectifs à la rentrée.Pour fermer une classe c'est 20 élèves mais pour en ouvrir une c'est 25 ! Âpres discussions mais tout fut dit sur l'ensemble de la carte scolaire proposée par la Directrice,obligée de par sa fonction (je lui laisse volontiers!) ,de rendre les postes et d'équilibrer ouvertures et fermetures.

Quel saccage de l'école laïque et républicaine depuis la maternelle en 5 ans !

Continuons à nous mobliser!

Le couperet n'est pas encore tombé sur le RPI de Sauveterre,Saint-Sixte,Saint Nicolas de la Balerme puisqu'ébranlée peut-être par nos arguments, la forteresse académique a proposé un blocage à la fermeture et non une fermeture. Si vous habitez dans ce secteur n'hésitez pas à vous faire connaître et à inscrire vos enfants en âge d'être scolarisés

C'est l'avenir de nos enfants et de nos villages qui se joue sur cet échiquier.

Françoise Decloet

Repost 0
Published by Citoyen du Brulhois - dans Actions sur le canton
commenter cet article
18 décembre 2011 7 18 /12 /décembre /2011 08:40

La visite sur le canton d’Astaffort de Pierre Camani,Président du Conseil Général et Sénateur du Lot-et-Garonne le 8 décembre dernier, a touché différents domaines : Les infrastructures et l’aménagement des villages,à Saint-Sixte et Sauveterre Saint Denis,le tourisme à Layrac,l’agriculture et le développement durable à Astaffort ainsi que la viticulture à Layrac,la santé et les problèmes du grand âge à Astaffort .Un tour de table des élus et un point sur la faisabilité d’un collège ont été effectués à la mairie de Caudecoste .

Infrastructures et aménagement des villages : C’est à la Mairie de Saint -Sixte que,Mme Lamensans, maire du village,  nous emmène pour soumettre à Pierre Camani et aux élus son projet de traversée et d’aménagement du bourg. Un projet ambitieux ou il faudra trouver les financements et le phasage.

La vitesse est également excessive entre Saint Sixte et St Nicolas de la Balerme il est demandé d’établir une portion à vitesse limitée. Les problèmes d'accès à  internet et de téléphonie mobile sont également évoqués.

De Saint-Sixte à Sauveterre il n’y a qu’un pas que nous franchissons pour aller voir les travaux en cours du pont de Sauveterre. Là ,le conseil municipal nous attend ,et René Balaguer, maire de la commune ,souligne l’âge et la beauté patrimoniale (1845) de l’ouvrage. L’assainissement de la commune est commenté rapidement  :très rustique et écologique la station d’épuration plantée de roseaux ne nécessite qu’une visite hebdomadaire et un compostage tous les dix ans

Tourisme

A Layrac!  Haut perchée, la Chartreuse restaurée laisse entrevoir des vacances radieuses à deux pas de Layrac car le gîte de Mme Lemaire et M.Orliaguet propose un tourisme sain et sympathique dans un coin magnifique : panorama assuré! Les travaux là aussi sont en cours. Voilà un bel ensemble pour un tourisme vert.

Agriculture ,élevage et développement durable

Le GAEC de Pouchiou nous ouvre ses portes à Astaffort. Six jeunes agriculteurs volontaires ont investi dans l’élevage et la traite robotisée de vaches laitières et ce qui accompagne :culture du blé,maïs,tournesol ,prairies et  quelques hectares de vigne. Nous assistons avec le Président à la traite automatique,(4 robots de traite,16000 litres de lait tous les trois jours,stockage en citernes), au nettoyage des bêtes et du lieu ,visitons “la nursery”. La garantie de paiement par les coopératives apporte un peu de sérénité  à ces jeunes paysans, pleins d’allant. Une unité de méthanisation ,permettrait à partir des déjections de récupérer de l’énergie, une piste à exploiter pour le futur plan climat énergie territorial.

 

Santé,Social

Le Président se rend ensuite à l’EHPAD d’Astaffort dont il visite,en compagnie des élus,  les locaux,de la salle commune aux logements réservés aux anciens où chacun peut recréer son univers personnel et intime .Cet ancien “foyer-logement” géré par l’association AFA mais dont les locaux appartiennent à la Mairie doit devenir public au 31 décembre 2013 ,ce qui permettra une habilitation à l’aide sociale complète de l’établissement. Démarche motivée par les faibles retraites agricoles locales, qui obligent les résidents potentiels à chercher un autre établissement dans le département ou en extérieur.  M Lasserre ,Président de l’association et M. Nègre ,Directeur général de l’AFA ainsi que le nouveau directeur de l’EHPAD ,M. Gabot  nous  accueillent pour une visite.

Nous en avons profité pour montrer le futur emplacement de la Maison de Santé Pluridisciplinaire à 2 pas de l'EHPAD.

Tour de table

La Mairie de Caudecoste   réunit  dans la salle du Conseil Municipal les Maires et les chefs  des services du CG ;voulue par notre Président  cette réunion  autour de la table du Conseil permet à chaque maire et élu de savoir à qui s’adresser dans le cadre des démarches auprès des services .Un tour de table ensuite est effectué et prenant la parole tour à tour chaque maire peut préciser au Président du Conseil Général les dossiers en cours  importants pour sa commune .Auparavant une synthèse rapide avait été faite par Françoise Decloet, suppléante de Michel Esteban,sur un projet de collège soutenu par l’ensemble du canton. En effet même si les transports sont gratuits ,il n’en demeure pas moins qu’ils sont longs et contraignants et que les enfants de nos campagnes sont défavorisés. Où est la justice républicaine qui devrait assurer le même traitement”quelle que soit l’origine sociale,culturelle et bien sûr géographique”? Le projet  innovant et créateur d’un collège  tourné vers l’option culturelle chère à Astaffort ,aux Voix du Sud et à son Poète-Chanteur: la chanson et basé sur la protection de la Nature et le Développement Durable pourrait voir le jour ; sa  création permettrait un rééquilibrage des effectifs des collèges agenais. Il dynamiserait le territoire du canton,tout en rendant service aux enfants et à leurs familles qui l’espèrent depuis longtemps. Le projet de santé sur l’aire des cantons de Laplume et Astaffort à été évoqué et une réunion avec les professionnels de santé en fin de soirée était également prévue.

Conclusion “in vino veritas”C’est à la cave de Goulens à Layrac que se termine  cette  après-midi de découverte du canton .Joël Carcenac et Michel Delpech qui avaient été à l’honneur lors de la célébration de l’AOC au Conseil Général reçoivent le Président  à leur tour au nom des Vignerons du Brulhois et ,après les discours, le verre de l’amitié (vins de Brulhois ,bien sûr) est partagé autour d’un buffet  offert par le Conseil Général qui permet à tous ceux qui ont participé à la journée et aux élus venus de l’ensemble du canton d’échanger leurs points de vue sur “cette  journée” riche d’enseignements et de convivialité.

Repost 0
Published by Citoyen du Brulhois - dans Actions sur le canton
commenter cet article
12 décembre 2011 1 12 /12 /décembre /2011 22:14

Le 8 Décembre dernier, les Professionnels  de santé de l’aire de santé des Cantons d' Astaffort -Laplume-Francescas se sont réunis sous la Présidence de M.Tandonnet, Sénateur et Président de la CCLB et Michel Esteban,Vice-président du Conseil Général et Conseiller Général du canton d’Astaffort pour les informer de l’avis très favorable de la CODDEM (Commission départementale de la démographie médicale )  et de l’ARS ( l’Agence régionale de santé ) au  projet de Maison de Santé Pluridisciplinaire Multisites qui comprend un pôle médical à Astaffort, un autre à Laplume et une antenne à Caudecoste.

Après un bilan de synthèse de l’étude menée par le bureau PM Conseils de M.Mianné Patrice et la présentation  des projets de santé et architecturaux par le Docteur Jean pour Astaffort et Monsieur Eric Bacqua, Maire de Laplume pour Laplume, la création d’une association Loi 1901 pour accompagner ce vaste projet a été constituée.

M Daulhac Gérard responsable au CG de la cellule de l’’aide aux Maires  informe de la création en cours d’un chargé de mission, pour les aires de santé, qui procurera ses conseils à l’association. M Rodes Hervé ,du pôle cohésion sociale de la CAA ( Communauté d’Agglomération d’Agen ) signale que la CAA s'apprête  à voter le budget correspondant à son implication communautaire.

Nous remercions vivement tous les professionnels  de santé et les élus d’avoir réussi à mener à bien cette entreprise faite pour lutter contre la désertification médicale dans l’intérêt de tous les citoyens présents  et à venir .

Les travaux devront commencer avant fin 2012, premièrement pour ne pas perdre le bénéfice de certaines subventions, deuxièmement pour proposer une alternative à la désertification annoncée.

 

Repost 0
Published by Citoyen du Brulhois - dans Actions sur le canton
commenter cet article
1 septembre 2011 4 01 /09 /septembre /2011 21:08

Mon collègue Patrick CASSANY, Premier Vice-Président du Conseil général de Lot-et-Garonne a annoncé que le 1er septembre prochain seront lancées les 3 nouvelles liaisons interurbaines structurantes du Conseil général dites lignes "TIDEO" qui relient : 

Marmande à Villeneuve-sur-Lot  (via FAUGUEROLLES-TONNEINS-CLAIRAC-Longueville-BOURRAN-LAFITTE-GRANGES-CASTELMORON SUR LOT-LE TEMPLE-SAINTE LIVRADE-ALLEZ ET CAZENEUVE - BIAS ),

Fumel à Villeneuve-sur-Lot (via MONSEMPRON-TRENTELS et St SYLVESTRE)

Lavardac à Nérac et Agen (via LE PASSAGE-ROQUEFORT-LAPLUME-MONCAUT-CALIGNAC-BARBASTE).

par le biais de 3 à 5 allers-retours quotidiens proposés à un tarif unique et attractif de 2€ pour tout trajet en car, quelle que soit l’origine et la destination de l’usager.

Cette action fait partie des mesures phares du schéma départemental des transports et de la mobilité et du Schéma directeur d'accessibilité adopté en juin 2010

J’attire votre attention sur le fait que la tarification unique sera seulement applicable sur ce réseau. L'application aux autres liaisons routières du département, qui sont actuellement gérées par d’autres autorités organisatrices de transports (notamment le Conseil régional), ne sera envisageable qu'à moyen terme, Des négociations sont actuellement en cours visant à une harmonisation régionale mais elles sont difficiles et complexes. Il s'agit en particulier pour notre canton de l'axe Barbonvielle-Agen.

 Carte-Offre-de-transports-en-47.jpg

Nous vous précisions également que les publics suivants bénéficieront de la gratuité sur les 3 lignes Tidéo :

Les bénéficiaires des minima sociaux, salariés précaires et jeunes sans ressources, sur présentation d’une « carte départementale des transports gratuits » dénommée « Unéo PASS » délivrée par le Conseil général:

Après délibération, les titulaires de la carte d’ancien combattant, sans condition de résidenceAfin d'assurer une base légale à la mise en place de la gratuité pour les anciens combattants, le Conseil général doit prendre une délibération, ce qui doit étre fait à l'occasion de la Commission permanente du 16 septembre.

Attention : pour ces publics, le Conseil général ne réalisera pas de titre de transport spécifique. L’accès au bus sera donc simplement conditionné à la présentation au chauffeur de la carte d’ancien combattant (sur laquelle figure la photo du bénéficiaire). 

Repost 0
Published by Citoyen du Brulhois - dans Actions sur le canton
commenter cet article
17 juillet 2011 7 17 /07 /juillet /2011 22:07

Dans le cadre de ses visites cantonales Monsieur le Préfet Bernard SCHMELTZ nous a rendu visite le 12 juillet dernier. Voici le programme de sa tournée cantonale :

1 Le jardin d’Aloïs à Saint-Nicolas-de-la-Balerme

Présentation par le Directeur de la structure de l’accueil de jour qui permet aux personnes atteintes de troubles cognitifs, de venir participer à différentes activités.

2 Caudecoste

Visite de la bastide, du musée, de la maison des consuls pour laquelle des fonds ont été versés par le Conseil général. Monsieur le Préfet évoque la valorisation de ce patrimoine et soumet à monsieur le Maire de développer cet espace en rénovant l’étage.

3 Astaffort

Visite de la médiathèque. Remarque de l’intérêt sur le rayonnement de cet outil culturel ainsi que sur la fréquentation pour amener la culture au plus prés des populations.

Visite de Voix du Sud. Cette association est un outil de promotion culturel du territoire, au-delà des frontières locales par des partenariats avec le Québec.

4 Layrac

Visite des Celliers du "Brulhois". Ce terroir a obtenu la qualification d’A.O.C. dernièrement. « Manque juste les décrets d’application » comme le rappelle le Président de cette structure, Joêl Carsenac, à laquelle adhèrent des viticulteurs issus de 3 départements (Lot-et-Garonne, Tarn-et-Garonne et Gers).Le Président évoque le développement futur de la profession par une mise en « réseau » des vins du Sud-Ouest. Une dégustation de l’ensemble de la gamme est proposée.

Visite des gravières RoussilleLa Loi impose aux exploitants de rendre le site propre, après exploitation. Ce travail de revalorisation par l’introduction de la faune et d’une flore adaptée est présenté à M le Préfet et aux différents élus. De plus la problématique du devenir de la profession et plus spécialement de cette carrière alluvionnaire est évoquée avec la difficulté liée aux documents d’urbanisme (avec une issue positive sur ce secteur par le vote de la révision du PLU de Sauveterre-St-Denis) et par l’arrivée prochaine de la LGV dans ce secteur.

Mairie d' Astaffort

Conférence sur l'adaptation au changement climatique par MM les Directeurs de Météo France et de l'ACMG (Rémi Rinck et Jean François Berthoumieu).

 

Echanges avec M le Préfet

Au cours du repas, les élus ont abordé les sujets inhérents aux contextes de leur territoire. Concernant notamment la dotation de l’Etat obtenue par la CCAB pour le projet de maison de santé pluridisciplinaire, Monsieur le Préfet précise que dans le cas d’espèce, suite à la dissolution de la CCAB, cette subvention (environ 220 000€) est reportée à la CAA, si les travaux démarrent avant octobre 2012.

Repost 0
Published by Citoyen du Brulhois - dans Actions sur le canton
commenter cet article

Actualité