Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Bienvenue à tous

Vous trouverez sur le blog suivant mon humeur, mes coups de coeur ou des informations simplement  qu'il me semble Important de vous faire partager.
C'est aussi un  espace et un  lieu d'echanges où Vos Réflexions et Commentaires SONT Bienvenus.

Merci à Vous Tous.

Recherche

Archives

Liens utiles

Le Site institutionnel du Conseil Général: www.lotetgaronne.fr

Le site d'un autre regard sur Astaffort : www.astaffort.eu

Le site d'Astaffort: www.astaffort.com

Le site du Brulhois: www.brulhois.fr

12 janvier 2013 6 12 /01 /janvier /2013 09:23

UNE SUITE LOGIQUE...

Être opposé à l'exploration et à l'exploitation du gaz de schiste en proposant d'autres alternatives c'est être responsable . C'est ce qui découle de la démarche que nous avons entreprise ci-dessous et que ma suppléante Françoise Decloet vous explique.

Le mercredi 5 Décembre dernier le CG avec la commission Développement Durable avait invité des élus certes mais aussi le président et le trésorier de la fédération des CUMA 47 ,des exploitants agricoles, des membres de la commission DD ,des membres d’associations motivés par le sujet à découvrir la réalité du terrain sur la méthanisation chez nos voisins de Dordogne.

Unite-meta-copie-1.jpg

Pour nos lecteurs moins « branchés » quelques explications sur le sujet:

La méthanisation est un procédé biologique naturel qui valorise les matières organiques d’origine diverse : résidus de récolte, effluents d’élevage, boues d’épuration, résidus de processus industriels…La dégradation de ces matières organiques dans une cuve-digesteur en l’absence d’oxygène produit une énergie renouvelable ,le biogaz, et un résidu fertilisant, le « digestat ».Est ainsi reproduit le processus de la digestion animale. Procédé on ne peut plus naturel : je mange, je digère, je rejette le déchet ,entre temps j’ai produit de l’énergie !!!

Nos voisins Allemands sont bien plus en avance que nous puisque ce système est utilisé dans 5000 fermes allemandes contre une centaine pour le moment chez nous.

En Aquitaine le département de la Dordogne est en pointe et c’est pour cette raison que nous nous y sommes rendus., le matin à Marcillac St Quentin puis l’après-midi à St Pierre d’Eyraud , l’espace du car, mis à notre disposition par le CG, facilitant les échanges .

Le premier site visité rassemble trois exploitations bovines laitières qui valorisent leur lisier. Ce dernier a bien plus de nuisance olfactive que le digestat produit par l’unité de méthanisation qui, de ce fait, est bien mieux toléré dans cette zone touristique proche de Sarlat. En plus du lisier sont « digérées » d’autres substances :fumier, sorgho sucrier, poussières de tabac, farines animales et graisse provenant des producteurs de canards gras, nombreux dans le secteur, ainsi que les graisses de friture des ménages recueillies dans les déchetteries.

Le plan d’épandage du digestat s’étend sur 166 ha et dispense de l’amendement chimique. La chaleur récupérée sert à la fois à la combustion du méthaniseur, au chauffage des stabulations et des habitations environnantes. Les exploitations ont pu économiser jusqu’à 50% du coût de l’énergie La fourniture est de 160KW, l’investissement de 1 million500 d’euros a bénéficié de 45% d’aides publiques. C’est une CUMA qui a porté le projet et c’est un de ses membres qui nous en a commenté, avec passion, le fonctionnement, les intérêts et les limites et malgré le froid cinglant qui nous cisaillait les oreilles nous l’écoutions avidement ,tant l’exploration de « cet estomac mécanique » était intéressante!

 

La deuxième visite nous attendait à St Pierre d’Eyraud ainsi que le vice-président en charge de l’agriculture, de la forêt et de l’environnement et le vice-président en charge du développement économique, du tourisme et des politiques contractuelles, venus nous rejoindre.

Site tout récent de 350KW qui fonctionne depuis fin octobre 2012 porté également par une CUMA locale. Cette réalisation est plus ample que la précédente et a coûté 2 millions 500 avec 40% d’aides publiques.4 exploitations laitières sont impliquées dans le projet. Là les matières utilisées sans aucun lisier, vont du fumier, pommes, raisins, aux tomates en convention avec des conserveries, aux déchets des ménages : graisses et huiles de friteuses, aux déchets verts de la ville de Bergerac. Le plan d’épandage se déroule sur 500 Ha .

 

La journée DD a été bien remplie et nous étions dans le car satisfaits soit de notre découverte soit de l’approfondissement de nos connaissances et de la conviction que l’énergie dont nous avons tant besoin peut être générée de diverses manières.

La gestion des déchets ménagers ou des collectivités, verts, industriels etc.) peut aussi trouver une solution et on peut ainsi valoriser les sous-produits des entreprises dans ce procédé ; la logique territoriale liée forcément à ces réalisations ne peut qu’en être renforcée.

Ainsi les intérêts sont multiples et s’ajoutent à la production d’une énergie renouvelable qui peut être épurée pour produire du biométhane qu’on peut injecter dans le réseau de gaz naturel ou qui permet, lors de sa combustion, la production de chaleur et d’électricité revendue à EDF,revenu supplémentaire donc !

Un programme de soutien a été mis en place avec l’ADEME et la Région (Métaqtion) .Des aides sont cumulables :locales, régionales, nationales ou communautaires .

Essayons de penser l’avenir énergétique avec nos compétences et notre imagination !

Partager cet article

Repost 0
Published by Citoyen du Brulhois - dans Actions sur le canton
commenter cet article

commentaires

Actualité