Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Bienvenue à tous

Vous trouverez sur le blog suivant mon humeur, mes coups de coeur ou des informations simplement  qu'il me semble Important de vous faire partager.
C'est aussi un  espace et un  lieu d'echanges où Vos Réflexions et Commentaires SONT Bienvenus.

Merci à Vous Tous.

Recherche

Archives

Liens utiles

Le Site institutionnel du Conseil Général: www.lotetgaronne.fr

Le site d'un autre regard sur Astaffort : www.astaffort.eu

Le site d'Astaffort: www.astaffort.com

Le site du Brulhois: www.brulhois.fr

7 octobre 2012 7 07 /10 /octobre /2012 21:56

Ce week end, avait lieu à Villeneuve sur Lot  le rituel salon Horizon Vert et j'y représentais le Président du Conseil général Pierre Camani. Cette 24 iéme édition de Horizon vert était axée sur "Le travail autrement !" Voici le discours prononcé à cette occasion :

 

Mesdames les Présidentes, Chantal GRAND et Pascale LEMOINE,

Mesdames et Messieurs les élus,

Chers exposants,

Mesdames et Messieurs,

 

 

Je suis très heureux de représenter Pierre CAMANI– Président du Conseil général – Sénateur de Lot-et-Garonne – qui ne pouvait malheureusement pas être présent parmi nous.

 

Au nom du Conseil général, je vous remercie pour votre invitation. Vous connaissez mes engagements en faveur de l’écologie et du développement durable ; c’est pourquoi être aujourd’hui à vos côtés me touche tout particulièrement.

 

Le travail de l’association « Horizon Vert » mérite d’être salué avec enthousiasme. Mesdames les co-présidentes, vous animez un réseau de bénévoles engagés, dynamiques et si j’ose dire – combatifs.

 

J’utilise le mot « combatif » à dessein, car aujourd’hui plus que jamais la protection de notre environnement exige une lutte de tous les instants.

 

En ces temps d’incertitude économique et sociale, notre société court un risque majeur : celui de reléguer les préoccupations écologiques au second plan. Il n’y a pas si longtemps – c’était il y a deux ans – l’ancien président de la République déclarait tout de go, « l’environnement, ça commence à bien faire ! ».

 

Non, les enjeux pour l’avenir de nos enfants sont trop importants pour que notre projet de société se contente de petites phrases à l’emporte - pièce.

 

Le thème que vous avez retenu cette année s’inscrit pleinement dans la problématique du développement durable.

 

Le travail est en effet un sujet transversal à interroger d’un point de vue social, environnemental et bien sûr économique.

 

Dans la crise exceptionnellement grave que nous traversons, la question du travail est centrale. Elle est bien évidemment capitale pour ceux qui n’en ont pas, mais elle l’est aussi pour tous ceux qui souffrent au travail.

 

On parle aujourd’hui beaucoup de compétitivité, mais il ne faut jamais oublier que l’un des facteurs de la productivité des salariés reste précisément le « bien être » dans ses fonctions. Je regrette d’ailleurs que ce déterminant soit trop souvent négligé.

 

Je ne doute pas que les ateliers qui vont rythmer ces deux jours permettront d’avancer sur le chemin de l’indispensable prise de conscience collective dont nous avons besoin.

 

Je préciserai simplement que les négociations interprofessionnelles entre partenaires sociaux, qui font suite à la Conférence sociale, auront aussi à prendre en compte les questions de santé au travail et de risques environnementaux, en particulier dans le cadre des institutions représentatives du personnel.

 

En clôture de la conférence environnementale du 15 septembre dernier, le Premier ministre a rappelé que la responsabilité sociale et environnementale des entreprises devait être davantage affirmée.

 

C’était une prescription du Grenelle 2 de l’environnement, hélas, restée lettre morte.

 

Le décret d’application sera modifié pour que la distinction qui existait entre sociétés cotées et non cotées soit remplacée par un critère plus pertinent qui sera lié à la taille des entreprises.

 

Sachez qu’à son niveau le Conseil général sera vigilant pour que de réels progrès soient accomplis dans ce domaine.

 

Pour l’heure, nous sommes fiers de soutenir ce 24èmesalon (3500 € depuis 2008). Depuis 2008, nous avons significativement accru notre participation financière car nous sommes convaincus que l’environnement doit être au cœur des politiques publiques. C’est un enjeu citoyen ici et maintenant. C’est un devoir vis-à-vis des générations futures.

 

Merci de votre attention. 

Partager cet article

Repost 0
Published by Citoyen du Brulhois - dans Activités au Conseil général
commenter cet article

commentaires

Actualité