Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Bienvenue à tous

Vous trouverez sur le blog suivant mon humeur, mes coups de coeur ou des informations simplement  qu'il me semble Important de vous faire partager.
C'est aussi un  espace et un  lieu d'echanges où Vos Réflexions et Commentaires SONT Bienvenus.

Merci à Vous Tous.

Recherche

Archives

Liens utiles

Le Site institutionnel du Conseil Général: www.lotetgaronne.fr

Le site d'un autre regard sur Astaffort : www.astaffort.eu

Le site d'Astaffort: www.astaffort.com

Le site du Brulhois: www.brulhois.fr

3 juillet 2006 1 03 /07 /juillet /2006 15:43
Le projet de schéma départemental en faveur des personnes âgées en Lot-et-Garonne :
Les élus de gauche se sont abstenus sur ce dossier.
En effet, le projet proposé comporte de graves lacunes et de nombreuses incertitudes auxquelles le Président du Conseil Général a été incapable d’apporter la moindre réponse :
-Concernant la création de 500 places d’accueil sur la période 2006-2010 :
(accueil de jour, accueil temporaire….)
Pas de précision sur la répartition des places entre création de nouvelles structures et extension de structures existantes;
Pas de précision sur la localisation des structures à créer;malgré d’évidentes carences dans certains cantons (Meilhan/Garonne, Laroque-Timbaut…)
Des incertitudes sur les engagements financiers de l’Etat et de l’Assurance Maladie dans la mise en œuvre de ce schéma ;
Aucune garantie que la majeure partie de ces créations de places aura lieu dans le secteur public;! Sans volonté forte de l’Etat et du Département de créer des places dans ce secteur, les collectivités n’auront d’autres choix que d’accepter des projets privés qui, malheureusement restent inaccessibles financièrement à la majorité de la population lot-et-garonnaise !
- une réévaluation du tarif horaire accordé aux associations d’aide à domicile tardive et insuffisante qui sera préjudiciable au maintien à domicile.
Le projet de schéma départemental des personnes adultes handicapées
Les élus de gauche se sont abstenus sur ce dossier.
En effet, le projet de schéma est caractérisé par les éléments suivants :
- un constat de carences et besoins à satisfaire, mais, globalement, l’absence de réponse à ces besoins, pour deux raisons principales;:
-aucune véritable concertation avec l’Etat et l’assurance maladie sur les mesures à prendre,
(concernant par exemple le développement de l’offre d’hébergement pour les personnes handicapées vieillissantes et les personnes lourdement handicapées, la création de services de soins infirmiers à domicile nécessaires pour les personnes handicapées, en particulier pour celles atteintes d’une maladie chronique invalidante, l’articulation efficace de la psychiatrie avec les structures sociales chargées de l’accompagnement des personnes handicapées..),
- une participation financière insuffisante de l’Etat pour la mise en œuvre des mesures imposées par la Loi Monchamps, charge qui rend difficile voire impossible le financement d’autres actions pourtant indispensables ! (la mise en place de la Prestation de Compensation de Handicap, PCH va « assécher » le financement de toute autre action : il manque, pour la seule année 2006, 3,5 M€ que l’Etat refuse de compenser),
- Une absence d’anticipation incontestable et une grave perte de temps en renvoyant à 2008 des actions et réflexions pourtant urgentes, doublées d’un moratoire sur la création de nouvelles capacités d’accueil en établissement
(ex  un déficit de structures à l’est du département, peu de réponses données aux personnes ne présentant pas de handicap mental, des services d’accompagnement insuffisamment ouverts aux non travailleurs, des freins sociaux et professionnels au retour à l’emploi plus importants qu’ailleurs, des cantons sans service de portage de repas habilités à l’aide à domicile, un déficit d’offre médicale spécialisée particulièrement inquiétant dans certains cantons : infirmiers, psychiatres, masseurs kinésithérapeutes, des déficiences en matière de transport..)
Sur l’étude de faisabilité d’un échangeur autoroutier à Tonneins :
Les élus de gauche se ont voté CONTRE ce dossier.
En effet, outre son coût astronomique (près de 10 M€ à la seule charge du Conseil Général), cet échangeur;:
- ne permettra pas à lui seul le développement économique de Tonneins,
- sera réalisé, pour des raisons financières, au détriment de celui de l’Albret alors qu’une sortie d’autoroute est par incontestablement indispensable à l’irrigation de ce territoire,
- engendrera un important flux de véhicule poids lourds en direction de Périgueux et souhaitant éviter Marmande sur les communes de Gontaud et Puymiclan, alors que les infrastructures de ces petites communes ne peuvent absorber cet augmentation de trafic,
- la multiplication des zones d’activité économique à vocation départementale le long de l’autoroute perd toute cohérence et toute efficacité. En outre, cette zone, qui se trouve en réalité sur les communes de Razimet et Puch d’Agenais, viendra concurrencer directement et donc fragiliser le tissu économique de Tonneins et Fauillet.
- enfin, les retombées fiscales de cette zones économiques échapperont à Tonneins et à la CCVG puisqu’elle se situe sur les communes de Razimet et de Puch d’Agenais..
Nous regrettons une fois de plus que M. DIEFENBACHER n’ait pas donné suite à nos propositions en matière environnementale, à savoir :
- la mise en place de véritables campagnes départementales de sensibilisation à la maîtrise de notre consommation énergétique ( à destination des Lot-et-Garonnais, des collectivités mais également des agents du Département avec la mise en place d’un guide des bonnes pratiques)
Ä la réalisation d’un bilan énergétique de l’ensemble du patrimoine du Département (collège, gendarmerie, unités départementales…) et la mise en place d’aides financières pour les petites communes qui en font de même…
- l’éco-conditionnalité de l’ensemble des aides du Conseil Général et l’élaboration d’un Agenda 21,
- le lancement d’une véritable étude sur la possibilité de mettre en place un «plan soleil;» en direction des particuliers et des entreprises (subvention de l’installation de capteurs solaires pour la production d’eau chaude et de chauffage d’ambiance…),
- la mise en place d’un «plan bois » dans note département.

Partager cet article

Repost 0

commentaires

Actualité