Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Bienvenue à tous

Vous trouverez sur le blog suivant mon humeur, mes coups de coeur ou des informations simplement  qu'il me semble Important de vous faire partager.
C'est aussi un  espace et un  lieu d'echanges où Vos Réflexions et Commentaires SONT Bienvenus.

Merci à Vous Tous.

Recherche

Archives

Liens utiles

Le Site institutionnel du Conseil Général: www.lotetgaronne.fr

Le site d'un autre regard sur Astaffort : www.astaffort.eu

Le site d'Astaffort: www.astaffort.com

Le site du Brulhois: www.brulhois.fr

30 janvier 2009 5 30 /01 /janvier /2009 19:37

La CGT Électricité Réseau de France avait convié le 29/01/2009 de bonne heure les élus à une rencontre concernant la prise de position des employés dans le mouvement de grève nationale de ce jour .

Serge Dezile,délégué CGT nous a fait part de sa colère et de son émotion au cœur de la tempête qui a secoué la région devant la désorganisation des services due au démantèlement d'EDF .Bien souvent les équipes techniques d'une dizaine d'hommes sont restées au pied du poteau,faute d'un ordre cohérent .Du temps a été perdu dans l'aide qu'il fallait apporter aux gens qui étaient en grande difficulté à la suite des intempéries , de nombreux foyers, des personnes âgées , des entreprises sont restées privées d'électricité et le sont encore quelquefois , en l'absence de mise en place efficace du travail à effectuer. Les employés nous font part des nombreux dysfonctionnements qui, à leurs yeux, n'existaient pas auparavant lorsque leur entreprise était localisée (centres de Miramont, Fumel, Nérac, Port Ste Marie etc..) et lorsque les métiers n'étaient pas cloisonnés comme ils le sont à présent. « On attend un ordre de la région et le courant qui pouvait être rétabli à 12 H ne l'est qu'à 16 ou 18 heures » « On parle de réactivité et d'alerte rouge mais on ne dit pas qu'il n'y a eu aucune anticipation auparavant, ce qui fait qu'on attend le matériel pour intervenir, c'est le cas à Villeneuve où le matériel n'est arrivé qu'hier ! » La CGT remet aussi en cause l'évolution de l'entreprise qui conduit à une perte de compétence .Qui va connaître le travail sur le réseau ? Il n'existe pratiquement plus de monteurs ; le risque de la spécialisation sur l'enfouissement des lignes est que plus personne ne sera compétent pour intervenir en aérien. Il est nécessaire que nous puissions parler avec notre employeur, avec les responsables de l'entreprise mais ils sont aux abonnés absents .On démantèle les services et finalement plus personne ne sait qui fait quoi ! Nous remettons en cause l'évolution actuelle de l'entreprise qui conduit à une perte de compétence, ce qui est très grave notamment en période de crise comme celle que nous vivons à la suite de la tempête du 24 Janvier 2009. Ainsi dans la nouvelle organisation ce sera Pau qui gèrera nos problèmes locaux du Lot -et- Garonne .Nous n'arrivons pas à nous adresser au directeur territorial et il était nécessaire que nous nous adressions à nos élus et à la préfecture puisque le directeur n'est pas présent à notre AG ; c'est là un réel problème de communication. »

Pour Françoise Garcia, autre déléguée, « la culture de l'entreprise est encore très présente et on ne peut admettre d'être ainsi traité, d'où cette invitation faite aux élus pour qu'ils comprennent ce que les employés vivent sous cette nouvelle tutelle qui refuse la discussion avec le personnel .C'est tout à fait scandaleux ! ». Les employés des services techniques évoquent, non sans émotion, les problèmes de matériel et d'horaire : certains disent qu'ils n'ont pu travailler au-delà de 18 heures malgré les besoins ; d'autres qu'un dépannage a été fini à Sainte-Colombe à 7H mais qu'ils n'ont pu « remettre sous tension faute d'ordre hiérarchique » qu'à 9h30.Un employé a même été « oublié » sur le terrain à Saint-Sixte !!! On aurait pu remettre sous tension 1 jour avant!. Certains parlent de six heures de retard dans les dépannages, « simplement parce que l'on n'a pas reçu l'ordre de tourner la manette » !!La notion de profit économique domine la nouvelle entreprise qui n'a plus rien à voir avec le service public. Pourtant dès que l'avis de tempête a été connu ,nous étions tous sur le terrain ; on nous a véritablement empêchés d'intervenir

Serge Dezile précise également que 28 groupes électrogènes sont là au service technique sans être utilisés alors qu'il y a un besoin criant de ces matériels pour aider les sinistrés !Est-ce une volonté délibérée de saboter les services publics ? On se le demande ! La privatisation de France Telecom, d'EDF, de la Poste et d'autres services publics est effectuée ou en marche. »

Malgrés l'appel à la grève les agents sont repartis sur le terrain pour poursuivre la remise en état d'un réseau qui part en quenouille au moindre coup du temps.

Partager cet article

Repost 0

commentaires

Actualité