Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Bienvenue à tous

Vous trouverez sur le blog suivant mon humeur, mes coups de coeur ou des informations simplement  qu'il me semble Important de vous faire partager.
C'est aussi un  espace et un  lieu d'echanges où Vos Réflexions et Commentaires SONT Bienvenus.

Merci à Vous Tous.

Recherche

Archives

Liens utiles

Le Site institutionnel du Conseil Général: www.lotetgaronne.fr

Le site d'un autre regard sur Astaffort : www.astaffort.eu

Le site d'Astaffort: www.astaffort.com

Le site du Brulhois: www.brulhois.fr

8 janvier 2006 7 08 /01 /janvier /2006 21:22
La session extraordinaire du Conseil Général consacrée « au devenir des services publics en Lot-et-Garonne », organisée à la demande des 20 élus de l’Opposition, s’est tenue le Mardi 3 janvier, en l’absence du Préfet, excusé.
Nous souhaitions être acteurs de ce dossier et non spectateurs impuissants et résignés des fermetures successives et de l’affaiblissement des services publics dans notre département.
De nombreux élus sont ainsi intervenus pour dresser un constat accablant des démantèlements constatés ou en projet, voici mon intervention :
 
Monsieur Le Président, mes Chers Collègues…
La question des services publics et des services au public est partout présente, et ce quelque soit la diversité des territoires ruraux de notre Département.
Sans vouloir proposer une conception passéiste de défense systématique des services publics ou des services au public on conçoit qu’une organisation peut-être différentes pourraient conduire dans certains cas à des créations ou à des offres mutualisées, à la condition que la qualité desdits services soit assurée.
Lors de son intervention du 17 novembre 2004 à l’occasion du congrès des maires et présidents de communautés de France, le Premier ministre a dit vouloir concilier l’adaptation des structures, indispensable à leur efficacité, et l’obligation d’un dialogue transparent et responsable avec les élus locaux.
Dans le cadre de cette réflexion nous souhaitons :
      -que soient mises en place des méthodes de concertation locales, organisées autour du Prefet en collaboration étroite avec les élus.
- que soit mené une réflexion globale, pour englober toutes les attentes en matière de services publics et de services au public.
· écarter les approches uniquement sectorielles, réseau par réseau, au profit d’une stratégie fondée sur la concertation, la polyvalence et la mutualisation.
La Poste enfin constitue un cas spécifique, d’une part en raison de son nombre de points de contact (environ 17 000), et d’autre part avec l’intervention récente du législateur, par la loi du 20 mai 2005 relative à la régulation des activités postales, pour fixer une norme d’accès minimale au réseau : 90 % de la population des départements devra avoir un point de contact à moins de 5 km de son domicile ou à moins de vingt minutes de trajet automobile. Il devrait donc être nécessaire, en conséquence, de créer une centaine de points de contact supplémentaires, dans le cadre de conventions passées avec des collectivités locales ou des commerçants.
Tout ceci, mes chers collègues, n’est que, mot pour mot qu’un court extrait du Rapport présenté par Paul DURIEU sur la Conférence Nationale des Services Publics en milieu rural en Novembre 2005. Je l’approuve et le fait mien, bien d’autres l’ont dit avant moi, comme presque tout le rapport de 32 pages, sauf cette phrase Monsieur Le Président et Chers Collègues, que certains d’entre vous, semblez avoir été la seule à retenir

Partager cet article

Repost 0
Published by ESTEBAN - dans Libre Expression
commenter cet article

commentaires

jean marie Richon 02/04/2006 22:44

Au titre de porte-parole du collectif pour la défense et le développement des services publics en milieu rural j'ai trouvé les interventions de la gauche un peu molles . Veut -on défendre vraiment le service public Sur la poste j'aurais beaucoup à dire. Nous aurons l'occasion d'en reparler sur le terrain lors de la journée que nous préparons pour la défense du service public le 10 juin.
Votre conseillère et amie Maria Garrouste est par exemple présidente d'une commission départementale qui entérine toutes les propositions ou presque de la direction postale.Il me semble pourtant que cette loi postale  a été refusée par le PS. Alors que fait -elle là. Je pourrais citer d'autres contradictions au PS comme celle qui a consisté à privilegier la poste de Meihan ( bureau de plein exercice) au détriment de la poste du Mas qui est devenue bureau rattaché. ne parlons pas des bureaux qui deviennent des agences postales aux frais de la commune , donc du contribuable. ça n'est plus du service public .A bientôt lors d'une rencontre.

Actualité